Anto & Tof autour du monde
        
Présentation Photos Forum Contacts !
INDE
14/11/02 au 11/12/02
 
NEPAL
12/12/02 au 27/12/02
 
THAILANDE SUD
28/12/02 au 25/01/03
 
LAOS
26/01/03 au 08/02/03
 
THAILANDE NORD
09/02/03 au 03/03/03
 
AUSTRALIE
05/03/03 au 16/05/03
 
NEW ZELAND
16/05/03 au 18/06/03
 
CHILI
18/06/03 au 30/06/03
 
ARGENTINE
01/07/03 au 04/08/03
 
BOLIVIE
05/08/03 au 30/08/03
 
PEROU
01/09/03 au 26/09/03
 
MEXIQUE
26/09/03 au 19/10/03
 
CUBA
19/10/03 au 12/11/03
 
 

Cuba du 19/10/03 au 12/11/03 - La Havane, Cienfuegos, Rancho Luna, Trinidad, Santiago de Cuba, Varadero


Hola,

Arrivee a la Havane a 12H, il fait chaud, on se plante a l ombre d un arbre et on attend Clemence qui arrive a 19H. On voit nos premieres grosses americaines et les premiers fumeurs de cigare. On essaie aussi de changer de la monnaie en peso Cubain, mais on nous informe qu ici tout se paie en dollars americains. Une amie de France, Celine, nous a donne l adresse d une "casa particular" (maison de particulier), moyen le plus courant pour se loger a Cuba. On part donc tous les trois a la rencontre de notre famille d accueil.
Cuba souleve les passions depuis ce jour de 1959 ou Fidel Castro et Che Guevara donnerent un nom a sa revolution. Quarante cinq annees plus tard, la "Perle des Caraibes" est l un des derniers bastons du communisme, a quelques encablures des Etats-Unis.
La plus grande ile des Caraibes a certes connu des jours meilleurs. Affaiblie par la chute du bloc de l Est et de plus en plus convaincue de la deroute de son economie, l ile cultive maintenant une certaine nostalgie tandis que beaucoup de ses enfants jettent des regards envieux vers la mer.

Cuba s est aussi 11 millions d habitants pour 111000 km2. La population est tres diversifiee, beaucoup sont dorigine espagnole et africaine. Le pays vit surtout de la culture de la canna a sucre et du tabac, le riz, la peche, le tourisme et le nickel. Le niveau de vit n est pas tres eleve, un Cubain gagne en moyenne 10USD par mois, mais le cout de la vie est important et beaucoup de Cubains estiment la vie difficile dans leur pays. Pourtant la majorite d entre eux pensent toujours que le communisme et le regime de Fidel Castro est bon.

Apres 3 jours on quitte la Havane pour Cienfuegos au bord des Caraibes. Sur la route il y a plein de Cubains a faire du stop, tres peu possedent une voiture et l essence est rare et chere. Le paysage est fait de plamiers, bananiers, champs de canne a sucre.


* La Havane 19/10/03 au 21/10/03
On visite la Havane sous une chaleur plutot etouffante, le capitol, la plaza de Armas, la plaza de la revolution, Habana Viejo, Centro Habanab et aussi les quartiers plus chics ou lon croise la majorite des touristes. Beaucoup de Cubains passent leur journee au pas de leur porte a regarder ce qui se passe, d autres essaient d arnaquer les touristes, quelques uns travaillent. C est tres difficile de trouver des magasins, acheter des produits de premiere necessite (eau, nourriture, savon), il n y a quasiment pas d Internet Cafe, bref on sent tres vite que le pays est paralyse et pourtant nous on a des dollars (ce qui normalement simplifie la vie).

Cependant la Havane est tres plaisante malgre la pauvrete et la vieillesse qui s en degage : les rues sont typiques, les vieilles voitures americaines en nombre, les jeunes jouent au base ball (sport numero un) dans la rue, il y a les bici taxis (velo taxi) et on nous propose des cigares ou du rhum a tous les coins de rue, il y a aussi la mer et des plages un peu plus loin, et surtout beaucoup de musiques qui emmanent des maisons. Les seuls panneaux publicitaires sont des citations de Fidel Castro, Jose Marti ou Che Guevara qui demandent au peuple de continuer la revolution et de cherir leur terre.


* Cienfuegos - Rancho Luna 22/10/03 au 25/10/03
On arrive a Cienfuegos et on part directement a 18kms de la ville a Rancho Luna, la meilleurs des plages des environs. On trouve une habitation chez l habitant pour 5USD chacun tres confortable. On passe nos journee sur la plage et dans la mer, il fait chaud, mais ca ne derange pas les Cubains qui boivent du rhum en plein soleil. On mange des poissons, des crevettes, des langoustes pour environ 5USD le plat chacun et on fait un peu de plongee car il y a une barriere de corail avec des poissons multicolores a 10m de la plage.

On apprend qu il y a un Carnaval en ce moment a Cienfuegos, on part donc un soir a la rencontre de la fiesta Cubana. Il y a 4 chars avec des danseuses de Salsa qui savent bouger leurs jolies corps, mais surtout des fux de bieres a tous les coins de rue pour 0.05 USD le verre. Sur la place principale il y a un concert tout le monde danse avec tout le monde, les Cubains et les Cubaines ont vraiment le rythme dans la peau et ne sont pas farouches. On passe donc une excellente soiree sous les rythme endiables de la guitare, contre basse, percusions, maracasse, voix.

Bien content de notre sejour ici, on part vers Trinidad a 3H de route, dans le bus special touriste. En effet il y a 2 sortes de bus a Cuba "Astro" pour les Cubains et exclusivement pour eux, et deux fois plus cher "Viazul" pour les touristes.


* Trinidad 26/10/03 au 29/10/03
Nous voici a Trinidad, veritable ville musee, inscrite au patrimoine de l Unesco, avec ses rues pavees, ses toits de tuiles rouges et ses maisons de couleurs pastelles. On dort encore pour 5USD chacun et on mandge de la langouste chez l habitant a 6USD. On sort durant la journee a la ville ou a la plage et durant le soir a la casa de la musica ou se produisent des groupes de musique cubaine et ou il est facile de prendre quelques lessons de salsa apres avoir deguste un ou deux Mojito.

Dans les rues les gens jouent au domino en buvant du rhum (sport national), il y a beaucoup de caleches tirees par des chevaux qui servent de taxi, des fumeurs de cigare et toujours beaucoup de gens qui passent leur journee au pas de leur porte a regarder ce qui se passe. La ville est superbe et represente parfaitement l idee qu on peut avoir de Cuba avec ses maisons colorees de style colonial. La plage n est pas excellente mais l eau est claire.

Le probleme s est que comme dans tout Cuba, la moindre activite touristque est hors de prix et on ressent toujours un sentiment d arnaque vu le niveau de vie des Cubains. Chose aussi surprenante ici et tres repandue a Cuba, c est que toute la famille vit dans la meme maison : parents, grands parents, oncles tantes, enfants, cousins, cousines, petits enfants ... pas facile d avoir son intimite.
On quitte Trinidad pour 10H de bus, direction Santiago de Cuba.


* Santiago de Cuba 30/10/03 au 02/11/03
Nous voici arrives dans la deuxieme ville du pays, la seconde capitale ausi de Cuba. On trouve une casa particular pour 10USD pour nous 3, mais le probleme c est qu ici la nourriture coute chere par rapport aux faibles quantites.

Sous le soleil chaud de Santiago, on visite la ville, un fabrique de confection de cigare, le chateau El Morro, la plage Siboney et on fait une soiree dans les rues, mais Santiago ne nous ravie pas plus que ca, d autand que les Cubains t interpelent a tous les coins de rue pour te proposer mondes et merveilles.

On decide donc de ne pas s attarder trop ici et de filer a une plage cote Ocean Atlantique a Varadero. On prend le train pendant 12H durant la nuit et on arrive a Matanzas au petit matin.


* Varadero 03/10/03 au 09/10/03
Varadero est une ville au bord de la mer pour touristes a 20kms de Matanzas. La bas les casa particular sont reservees aux Cubains, il nous faut donc loger dans un hotel a 35USD la nuit pour 3.

La seule grosse activite c est la plage de sable blanc et son eau turquoise. On passe nos journees a flaner au soleil, boire du jus de cocos, et se baigner dans la mer transparente et chaude. La nourriture n est pas tres chere, a base de poissons, crevettes, langoustes et burger, mais on ressent vraiment la station balneaire a touristes, fini le Ccuba typique.

On decide cependant de rester longtemps la bas car nos vacances se terminent et on veut profiter du soleil. Anto passera une journee a Cardenas, village typique avec caleches et architecture heritee de la colonisation espagnole.

Bref bien crames par le soleil, on part le 10/11 au matin pour rejoindre La Havane pour nos deux derniers jours de vacances.


On rentre en taxi (non officiel) en 2H a la Havane, il pleut comme depuis pas mal de temps le soir. A la Havane cest le Carnaval, on sort pour faire la fete, mais il y a juste des citernes a biere et des chaines hifi qui crachent de la musique jusqu a 23H. Bref rien de tres interessant. On termine nos achats et quelques formalites, un repas typique cubain avec notre famille d accueil : poulet, riz, salades arrose par une bouteille de vin francais de Vallet trouvee dans un supermarche.


Le 12/11 au matin on se rend a l aeroport pour regagner la France, halte en Jamaique, Londres et Paris.


Cuba se visite plutot en deux semaines, nous on est reste longtemps. Le gros probleme ici c est la monnaie, Cuba utilise des dollars et donc tout coute cher pour un Cubain, et surtout pour un touriste qui se voit refuser des choses reservees exclusivement aux Cubains. Il faut aussi de mefier des Cubains qui essaient de vendre plein de choses a des prix tres eleves.

Cependant la musique, le cote typique de certaines villes, le soleil, la vegetation et quelques plages merite de passer voir cette ile atypique de part son gouvernement et son histoire. La vie est difficile la bas beaucoup de Cubains es sont conscients et s en plaignent, 45 ans d un meme gouvernement ca marque.

Nous on ramene un peu de rhum, des cigares et de la musique, qui sont vraiment les atouts du pays.


Retour en France apres un an, on va voir si ca a change par ici, en tout cas pour nous grosse annee et surtout pas un probleme de sante, pas de vols, pas de galeres insurmontables, bref que du bon.


Merci de nous avoir suivi, restes connectes, on va faire quelques mises a jour (budget), conclusion et peut etre une expo avec le materiel ramene, les photos et les films


A plus dans le bus Anto et Tof