Anto & Tof autour du monde
        
Présentation Photos Forum Contacts !
INDE
14/11/02 au 11/12/02
 
NEPAL
12/12/02 au 27/12/02
 
THAILANDE SUD
28/12/02 au 25/01/03
 
LAOS
26/01/03 au 08/02/03
 
THAILANDE NORD
09/02/03 au 03/03/03
 
AUSTRALIE
05/03/03 au 16/05/03
 
NEW ZELAND
16/05/03 au 18/06/03
 
CHILI
18/06/03 au 30/06/03
 
ARGENTINE
01/07/03 au 04/08/03
 
BOLIVIE
05/08/03 au 30/08/03
 
PEROU
01/09/03 au 26/09/03
 
MEXIQUE
26/09/03 au 19/10/03
 
CUBA
19/10/03 au 12/11/03
 
 

PEROU du 01/09/03 au 26/09/03 - Arequipa, Cusco, Machu Picchu, Puerto Maldonado, Amazonie, Lima


Buenas,

on arrive le 30 aout au soir a Arequipa. Malgre qu’on est traverse des villages assez pauvres, on sent quand meme que le niveau de vie est plus eleve ici qu’en Bolivie . Le perou c'est 2,3 fois la taille de la France pour 24 millions d'habitants. Le pays possede de multiples tresors touristiques avec les ruines majestueuses du Matchu Picchu, l'acces a la foret Amazoniene via la riviere Madre de Dios, des monts a plus de 6000 metres, un acces a l'Ocean Pacifique et au lac Titicaca. La religion catholique est toujours tres presente ici, il y a generalement dans les montagnes environnantes une statue du christ qui veille sur les villes, et bien sur de nombreuses eglises bien frequentees. La monnaie est le Sol, 1 Euro vaut environ 3,7 soles, on dort en moyenne pour 4,5 euros chacun et on mange pour 2 euros chacun (on trouve meme des menus entree, plat principal, desert, boisson locale, pain, le tout pour 4 francs). Mais comme le pays est tres touristique, il est facile de depenser beaucoup plus pour manger et dormir, les gens parlent beaucoup en Dollards Americains ici. La nourriture traditionnelle est la truite ou le poulet, accompagnes de riz et de frites, avec toujours une bonne soupe maison.


* Arequipa 30/08/03 au 02/09/03
Arequipa est une jolie ville propre avec de nombreux monuments blancs, un taxi nous dira meme que la ville est surnomee la Roma de l'Amerique du Sud. On croise toujours des femmes en tenue typique (chapeau melom,et jupes larges), des cireurs de chaussures et des mendiants, mais en minorite. Ici on sent que les gens sont habitues aux touristes, dans les avenues principales il y a beaucoup de rabatteurs pour les restaurants, les agences de voyage et des magasins de produits locaux. L'activite principale ici c'est le canyon de Colca, cite preinca sur le versant Occidental des Andes, a la risiere d'une reserve naturelle abritant monts, lacs et condors. Malgre tout le bien qu'on nous en dit, nous n'irons pas au canyon, restriction budgetaire oblige. Alors on se balade dans la ville, la plaza de Armas est tres agreable avec la cathedrale et les monts enneiges en fond, en plus il fait tres beau. Le 02/09 on prend un bus pour se rendre a Cusco, 10 heures de route legerement caillouteuse.


* Cusco 03/09/03 au 14/09/03
Enfin nous voila a Cusco, depuis qu'on est arrives en Amerique du Sud, c'est la ville dont tout le monde parle. Consideree comme la capitale Inca, c'est le point de depart pour le fameux Machu Picchu. La ville compte environ 300 000 habitants et est logee dans une vallee entouree de montagnes ou sont construites de nombreuses habitations de couleurs rouges comme la terre d'ici. Cusco compte de nombreux tresors Incas en peripherie et s'orne dans le centre ville de belles constructions coloniales (cathedrale, eglise de la Merced sur la plaza de Armas).

Aux alentours de la place principale, on trouve des hostels de niveau Europeen a plusieur dizaine de dollard la noche, des restos super classes et surtout des agences de voyage qui proposent des tours pour le Machu Picchu a 200 U.S.dollars les 4 jours ou 3 jours en Amazonie pour 250 U.S.dollars. Malgre le fait que la saison touristique soit legerement expiree, on croise de nombreux Europeens et Gringos (Amerique du nord). Mais tout ceci ne change pas grand chose au niveau de vie des Peruviens qui ne gagnent qu'une vingtaine de soles par jour et qui t'accostent dans la rue en anglais pour te vendre cartes postales, chocolats ou produits locaux.

On decide de faire du rafting sur la riviere Urubamba a 2 heures de Cusco. En sortant de la ville, on se retrouve dans les montagnes ou les habitants travaillent la terre avec des boeufs et des charrues en bois, construisent des maisons en terre. Cependant le pays contient quand meme des ressources naturelles denses, la terre semble fertile, il ya des forets et des rivieres. On se fait 3 heures de rafting, niveau 2-3-4, il ne fait pas tres beau et l'eau est bien froide, mais nous on delire bien! Le soir on reste dormir dans une habitation au bord de la riviere et le lendemain on se fait 3 heures de duky (entre le kayak et le rafting pour 1 ou 2 personnes).

De retour a Cusco, on retrouve Gaelle et Germ, en vacances ici pour 3 semaines. On discute de la France et de nos aventures autour d'un verre de Pisco (alcool local comme au Chili et en Bolivie). Maintenant, il nous faut aller au Machu Picchu mais impossible pour nous de depenser 200 dollars chacun, alors on se renseigne, on prospecte et finalement on decide de s'y rendre par nous meme sans agence en utilisant les bus et le train.



-> MACHU PICCHU : (cite Incas decouverte en 1911, par hasard par un professeur Americain)



On part le 8 septembre au matin avec un bus dans la vallee sacree, ou se trouve les premieres ruines Incas. Pause a Tambomachay, Pucapocara, rien de tres impressionant. Il faut attendre Pisaq pour commencer a voir de veritables villages en hautes montagnes, construits en pierre, facon labyrinthe fortifie. Difficile d'imaginer comment les Incas on construit ceci a plus de 2500 metres avec des pierres de plusieurs centaines de kilos. Au pied des villages, on retrouve des terrasses confectionnees pour l'agriculture. On se promene a pied dans ce decor exceptionnel, au milieu des motagnes et des rivieres. Dans l'apres-midi on reprend un un bus pour Ollantaytambo, d'ou part le train PeruRail pour aller a Agua Calientes, le village au pied du Machu Picchu. Il y a toujours autant de touriste (et de Francais), le train passe sur le flanc de la montagne avec la riviere en contre bas, c'est vraiment tres jolie.

Arrivee a Agua Calientes, on hallucine, on s'attendait a un village assez typique, mais nous voila a Las Vegas au milieu de nulle part, il y a une multitude de restaurants et d'hotels chics : merci Machu Picchu. On arrive quand meme a dormir et manger pour un prix raisonable.

Le 9 septembre, on se leve a 5h30, il faut arriver avant les touristes qui montent en bus, on part sous la lumieres de la pleine lune pour 45 minutes d'ascension, 400 metres de denivele (bien raide) au coeur de la foret Tropicale. Nous voila a 2400 metres au pied du Machu Picchu et les premiers bus touristiques commencent a arriver. On paye 20 dollars chacun pour entrer sur le site, le temps est assez brumeux mais laisse presager une belle journee. On prend notre petit dejeuner sur une des nombreuses terrasses naturelles avec le Machu sous les yeux. On commence a bombarder de la photo et vers 8 h le soleil illumine le site, la vue est exceptionnelle avec le village du Machu Picchu et la montagne Wayna Picchu en arriere plan. Le site est vraiment super, tres bien conserve et tres bien restaure. On se promene a l'interieur avec la salle des bains et le temple du soleil, des 3 fenetres, le village. Pour nous le probleme c'est que sans guide, c'est pas facile de comprendre alors on se rapproche d'un groupe et on tend l'oreille pour avoir quelques explications. Vers 12 heures on se fait l'ascension du Wayna Picchu 2700 metres sous un soleil de plomb. De la-haut on a une vue sur le Macchu et une vue a 360 degres sur les montagnes et les forets environnantes. De retour sur le site, on continue de se promener mais il fait vraiment tres chaud, alors on remonte sur les terrasses et on reste 2 heures a admirer ce lieu exceptionnel. On se met d'accord pour dire que c'est surement l'une des belles choses qu'on est vu (...et pourtant on en a vu des choses magnifiques cette annee!!!) Pas facile de quitter cet endroit mais a 17 h on fait nos adieux et on redescend a Agua Calientes. On est bien mort, on a marche et grimpe toute la journee. On se couche de bonne heure car demain on rentre a Cusco et le train part a 5h45.

De retour a Cusco le temps redevient nuageux et pluvieux, on a vraiment eu de la chance, le jour le plus ensoleille depuis qu'on est la, on la passe au Machu Picchu. A Cusco on visite les eglises (pleine d'or et de tableaux du Christ), des musees (poteries et vetements Incas), on croise regulierement Gaelle et Germ, et les 2 suisses rencontrees en Bolivies, qu'on a retrouve ici par hasard. On sort aussi beaucoup car ici on te donne des tickets pour avoir des boissons gratuites dans les nombreux bars et discoteques. La nuit a Cusco pour nous c'est gratuit. On decide maintenant de faire un tour en Amazonie, mais toujours sans passer par une agence car decidement ici c'est trop cher et l'argent ne revient pas directement aux Peruviens. On se renseigne et on opte pour Puerto Maldonado a 500 kms de Cusco.


* Puerto Maldonado 15/09/03 au 22/09/03
Il y a plusieurs moyens pour se rendre a Puerto Maldonado, l avion, le bus et les camions a combustible. On opte pour le derniere solution, beaucoup plus economique que les autres. On part a 1H de Cusco a Urcos, un petit village d ou partent les camions pour Puerto Maldonado. On attend quasiment 7H sous le soleil et vers 16H, un camion arrive et on embarque dans la benne, assis sur 14000 litres d essence avec une quinzaine de peruviens et plein de materiels, ca promet d etre folklo. On monte dans la Cordilliere des Andes, ca bouge, la route est dangereuse, le ravin impressionant. Vers 23H on fait une pause pour dormir a 3500m, il fait super froid malgre tous les vetements et les duvets, on dort a la belle etoile dans la benne, impossible d etendre ses jambes et sans matelas, le metal de la benne fait mal au dos. On repart vers 6H, pas beaucoup dormi durant la nuit, il fait toujours aussi froid, on passe a 5000m, puis on commence a descendre dans l amazonie., la selva comme il l appelle ici. On discute avec nos nouveaux amis peruviens qui nous appelent les Gringos et qui nous demandent pourquoi on ne prend pas l avion. L entree dans la selva se ressent par l arrivee de la chaleur et de l humidite, fini les montagnes de pierres, bonjour les arbres verts, les cascades, les rivieres. On passe des villages construits uniquement en bois et toit de paille. La vie dans la selva parait tres rudimentaire, travail a la main, a la machette, entre aide entre les villages, peche, chasse et travail du bois. Nous on est toujours aussi balances dans la benne et la route n est pas tres rassurante, on traverse des rivieres, on passes sous des rochers, ca bouge bien. On passe toute la journee dans le camion, une pause petit dejeuner et une pause pour diner, ni plus, ni moins. Vers 23H on s arrete de nouveau pour la deuxieme nuit, cette fois il fait bon, on dort au milieu de la selva sous un ciel super etoile mais toujours dans la benne.

Puerto Maldonado se situe en plein coeur de la selva a 150kms de la frontiere avec le Bresil, c est la plus grande ville de la selva du Sud du Perou, 30000 habitants y vivent. Ici on retrouve l ambiance d Asie, les motos taxis, quasiment pas de voitures, tous les gens sont en short t-shirt, il fait presque 40 degres. On trouve un hotel bien content de se pauser apres 35H de benne de camion.

On passe deux jours a Puerto Maldonado sous un soleil de plomb, on ne se croirait plus au Perou, on est bien content de se balader torse nu. On retrouve notre ami guide de Cusco John qui veint de terminer un tour dans la selva avec un groupe et qui possede avec lui tout le materiel necessaire pour aller dans la jungle : tentes, gaz, cuisiniere, bidons. Il peut nous preter tout ca pour gratuit.



-> AMAZONIE (Selva)



On decide donc de partir le 19 pour le coeur de l amazonie, on fait des courses au marche : legumes, pates, riz, poissons, on prepare nos sacs et on part avec tout le materiel et John dans un village plus profond dans la selva en bateau et en taxi. Arrivee au village Mavila, a 80kms de Puerto Maldonado, on cherche un bateau qui peut nous emmener a 2H plus haut dans la selva sur le rio Manuripe. On passe une nuit avec plein de moustiques au bord du rio et le lendemain matin a 6H on embarque avec Yohan, notre nouveau guide de 15 ans rencontre au village, dans un bateau pour remonter le rio Manuripe durant 2H. On s arrete dans un endroit, on debarque les affaires et avec Yohan on cherche un lieu pour pauser le campement, en plein milieu de la flore et de la faune, entre le rio et un lagoon naturel. Les moustiques nous attaquent de tous les cotes. On se promene avec Yohan et sa machette, on est au milieu des arbres geants, des feuilles gigantesques, des papillons immenses, des fleurs extraordinaires, des epines et ronces enormes, des lianes naturelles. On voit des oiseaux de couleurs multiples, des papillons immenses, on entend des singes et d autres bruits bizarres. On traverse le rio a pied et de la utre cote on rencontre des citroniers, des avocadiers, plein de fuits nouveaux, des castanas, on goute tout et Yohan nous prepare aussi une salade avec le coeur d un arbre et un the avec les racines d un autre. Bref c est la venture, en plus Yohan est natif de la selva et donc il maitrise les bruits, les plantes, c est tres interressant et tout en espagnol. On rencontre aussi une famille qui vit isolee au milieu de la selva dans une maison de bois et de paille avec des vaches, des chevres et des porcs. Le soir on prepare a manger et vers 22H, on tente une sortie nocturne pour voir des caimans, mais pas de chance, ce soir il n y en a pas. On se couche sous la tente sur un sol plutot bossele.

A 6H du matin le proprietaire de la maison de la autre cote du rio qu on a rencontre la veille nous reveille : "Antonio !!, Cristobal !!", on se leve et on part avec lui, on comprend qu il veut nous montrer quelques chose mais on ne sait pas quoi. On part avec lui et son fusil un petit peu plus dans la jungle et on arrive sur un Puma de 50kgs, mort au milieu de la foret. C est lui qui l a tue hier car il mangeait ses chevres depuis plusieurs semaines. Incroyable un puma devant nous, on le touche, on regarde ses griffes, les dents, les muscles, c est hyper impressionant, il y en a tres peu dans ce secteur (on apprendra plus tard qu on a eu une chance incroyable de voir cet animal, John n en aviat jamais vu apres 3 ans de travail dans la jungle). On aide a transporter la bete jusqu a la maison du chasseur et la il comnmence a retirer la peau au couteau. Il ne mange pas la bete mais garde la peau pour lui ou ses amis. Il construit un echafaudage avec du bois et des liannes et etend la peau pour la faire secher, on assiste a tout ce rituel, c est mieux qu a la tel . Par contre ames sensibles s abstenir.

On le remercie de nous avoir fait partager cette experience unique et on rentre defaire notre campement. On attend qu un bateau passe pour qu il nous ramene au village Mavila. Yohan nous dit qu on peut attendre 2 jours comme ca, mais nous on attend que 20 minutes, tant mieux car on en a plein le dos, on est bouffe de partout par les moustiques et on est sale. En rentrant au village, on voit un perroquet, des picuros, une tortue, amis c est nous l atraction du village, les gens sont supers sympas et acceuillants ici. On rentre en taxi et en bateau a Maldonado et on retourne a notre hotel pour prendre une douche bien meritee. A l hotel il y a un locataire qui possede un singe, le temps de prendre 2 ou 3 photos.

Le 23 on prend un avion de Puerto Maldonado pour relier la capitale Lima.


* Lima 23/09/03 au 26/09/03
1H30 pour faire Puerto Maldonado - Lima, c est mieux qu 1 semaine en bus. Arrivee dans la capitale (9 millions d habitants), on prend un hotel a Miraflores, quartier residenciel au bord de l Ocean Pacifique. Lima est reputee pour etre dangereux, tout nous l adit et nous le dit. On fait attention donc et on se balade dans le centre ville (Plaza de Armas, Plaza San Martin) pas tres jolie et on fait un marche couvert Polvos Azules ou on trouve de tout et de rien. Bref 3 jours a Lima ca suffit emplement, en plus c est cher. Le 26 on prend donc un avion pour Mexico, ciao l Amerique du Sud, pour sur on reviendra, il reste encore beaucoup de pays a decouvrir ici ...


On aura quasiment passe 1 mois au Perou. On a eu de tres bonnes relations avec les gens, notre espagnol est plutot pas mal maintenant, heureusement car les Peruviens ne parlent pas anglais. Le Perou reste un pays assez pauvre economiquement, c est surtout du au fait qu il n y ait pas de trvail et que le gouverment parait distant de la vie reelle du pays. Par contre il y a de grandes ressources naturelles : le Machu Picchu, les montagnes de la Cordilliere des Andes, la cote Pacifique, la selva et surement plein d autres choses. Nous on a vraiment bien apprecie le pays et surtout le Machu et l experience Amazonie.

On termine donc 3.5 mois d Amerique du Sud, super, que du bon, et il reste beaucoup a decouvrir de cette aprtie du monde : Brasil, Venezuela, Colombie, Ecuador, Uruguay .... Nous on entame nos deux derniers mois de voyage, ca commence a parler du retour ..... normalement on retrouve le soleil et les plages ici a Mexico puis a Cuba, ca fait bien plaisir.

Tout va tres bien

A bientot sous le soleil de Mexico